Famagouste

Saga de Hrólfr kraki

Anonyme

Présentée et traduite de l’islandais ancien par Régis Boyer

La Saga de Hrólfr kraki est comme la lueur de l’aube se levant sur la littérature des sagas légendaires islandaises, dites aussi « sagas des temps anciens » ou « sagas mensongères ». Façonnée probablement au VIe siècle, elle puise à pleines mains dans les légendes archaïques du Nord pour donner matière à son propos.

Soit, à l’aube des temps, la lignée royale des Skjöldungar du Danemark, dont l’un des brillants rejetons, après avoir vengé l’assassinat de son père par son oncle, épouse sans le savoir sa propre fille du fait de la vengeance d’une reine-guerrière outragée. De cette union naîtra Hrólfr kraki, appelé à faire régner la paix dans son royaume. Mais c’est sans compter sur la versatilité d’Ódinn, dieu pourvoyeur de victoire, cauteleux et traître à l’occasion.

Ainsi se déploie cette célèbre saga, à la fois épique, merveilleuse et tragique, apparentée au fameux Beowulf anglo-saxon. Bödvarr, l’homme-ours, ou Hjalti, qui boit le sang du dragon, sont parmi les grandes figures de cette geste pleine de passions fatales et de magiciennes maléfiques ; les bêtes fauves tutélaires y surplombent de leurs ombres les affrontements des rois du Nord, qu’il s’agisse de l’Ours danois ou du Verrat sacrificiel des Suédois.

Car la Saga de Hrólfr kraki, rédigée au XIVe siècle, raconte aussi bien les royaumes scandinaves originels, en des temps où hommes et bêtes, vivants et dieux, le visible et l’invisible avaient encore le même univers en partage.

  • Paru en septembre 2008
  • 168 pages
  • 12,5x20 cm
  • ISBN : 9782914777490
  • Prix : 17 €