Alberto Ongaro

Frantz Olivié nous parle d’Alberto Ongaro lors des soirées de la petite édition.

Alberto Ongaro lors d’une rencontre à la librairie l’Autre rive de Toulouse.

La Taverne du doge Loredan présentait les affres d’un éditeur après la lecture d’un manuscrit oublié en haut d’une armoire. Dans Le Secret de Caspar Jacobi, c’est au tour de l’écrivain de se perdre dans sa propre fiction. Le tourbillon du jeu nous entraîne avec Francesco Sacredo dans une Venise à la lagune gelée pour une Partita sans fin. Les personnages ainsi créés ne sont pas sans lien avec ceux qu’il avait imaginés, en collaboration avec Hugo Pratt, dans ses scenarii de bandes dessinées.

Alberto Ongaro a publié de nombreux romans en Italie, tous salués par le public comme par la critique ; c’est qu’il s’agit d’une œuvre cousine de celles de Borges ou Buzzatti dont la puissance romanesque commence à enthousiasmer les lecteurs français. Ainsi, CulturesFrance et la Maison des écrivains et de la littérature ont invité Alberto Ongaro en France parmi vingt-sept écrivains européens dans le cadre de la Saison culturelle européenne (1er juillet au 31 décembre 2008).