Essais

Les Perses

Grandeur et décadence d’un papyrus grec

Timothée de Milet

Textes choisis et présentés par Laurent Calvié

En 1902, à Abousir en Égypte, on découvrit dans une tombe l’un des plus anciens papyrus grecs conservés. Il renfermait le long fragment d’un fameux poème lyrique de l’Antiquité dont on ne connaissait jusque-là que quelques vers, Les Perses de Timothée de Milet (450-vers 360 av. J.-C.), où était évoquée de manière inédite la célèbre bataille de Salamine.

Chef de file d’une école poétique et musicale audacieuse et novatrice, Timothée jouissait dans l’Antiquité d’une immense popularité. Ce papyrus, précieux pour l’étude de la poésie et de la musique anciennes, est aussi un document d’une grande portée historique, anthropologique et idéologique.

Le présent livre, qui réunit les essais fondateurs de l’histoire fulgurante de ce texte, évoque l’engouement déclenché par Les Perses au début du XXe siècle auprès de savants comme Paul Mazon, qui en donne ici la première traduction dans une langue moderne. Mais il montre aussi comment l’Université a enterré ces Perses dans un recoin du panthéon des classiques intouchables : depuis 1913, le poème n’a plus jamais été approché par la philologie française.

  • Paru en novembre 2010
  • 96 pages
  • 12,5x20 cm
  • ISBN : 9782914777698
  • Prix : 16 €