Griffe : Anacharsis au format poche

La Chute de Geronimo

Samuel E. Kenoi, Morris Opler

Traduit de l’anglais par Frédéric Cotton

Sam Kenoi, Apache Chiricahua interrogé dans les années 1930 sur la réserve de Mescalero, se souvient du Geronimo de son enfance. Il n’appréciait guère cet « emmerdeur [...] trouillard comme un coyote ».

L’épopée du célèbre chef apache s’en trouve écornée, mais c’est aussi le moyen de faire entendre – malgré la dévastation apportée par les Blancs – la voix du peuple chiricahua, qui survécut à une déportation de vingt-cinq ans avant de pouvoir retrouver ses terres ancestrales.
Un récit vif, dense et poignant, parcouru d’un humour cabotin – signe de vie.

Ce livre, apparenté aux documents tels que les Lettres à sa fille de Calamity Jane, forme un contrepoint aux célèbres Mémoires de Géronimo.

Samuel E. Kenoi, né vers 1875, fut déporté âgé d’une dizaine d’années comme prisonnier de guerre avec le reste des Chiricahuas. De retour sur ses terres il s’engagea dans la défense de la tribu.
Morris Opler fut anthropologue en pays apache durant les années 1930, avant de se faire défenseur des droits des Japonais aux États-Unis suite à la Première Guerre mondiale.

  • Paru en février 2017
  • 96 pages
  • 11 x 18 cm
  • ISBN : 9791092011425
  • Prix : 7 €