Famagouste

Miroir

Le Livre des femmes

Jaume Roig

Suivi de L’Unique femme par Stéphane Sanchez
Traduit du valencien par Marie-Noëlle Costa

Voici, si l’on veut, un traité universel de détestation des femmes : le Miroir se présente comme une mise en garde à l’encontre des femmes, dans laquelle Jaume Roig invente le roman picaresque, mêle les genres et file les métaphores dans une langue somptueuse et assassine.

Le Miroir est un traité encyclopédique de la détestation universelle des femmes. Jaume Roig, médecin de son état, réalisa cette somme de misogynie médiévale à Valence au XVe siècle, lui imprimant la forme d’un roman en vers – ici rendu dans une traduction en prose – qui compte parmi les chefs-d’œuvre de la littérature de la Couronne d’Aragon.

Par la voix d’un narrateur centenaire prodiguant ses bons conseils à la gent masculine, Roig compose un roman multi-forme, qui mêle les genres et les thèmes dans une langue à la fois ciselée, rythmée et foisonnante. D’un même élan, il anticipe sur le burlesque cruel du roman picaresque, sermonne son auditoire et énonce des sentences acerbes à travers des récits d’aventures domestiques tragi-comiques où Villon, Rabelais et Sade auraient mélangé leurs plumes.

Car, outre la lumière crue qu’il projette sur les fondements de la misogynie en Occident, ce Miroir, comme le démontre L’Unique Femme de Stéphane Sanchez, réfléchit aussi bien à notre intention les alchimies amères de l’amour, du désir et de la haine.

  • Paru en mai 2008
  • 288 pages
  • 12,5x20 cm
  • ISBN : 9782914777469
  • Prix : 19 €