Les ethnographiques

Le Vol et la Morale

L’ordinaire d’un voleur

Myriam Congoste

Préface d’Éric Chauvier

Une plongée dans le monde des marges, à la suite d’un voleur en exercice ; un document exceptionnel, une anthropologie réflexive et morale qui donne à comprendre – sans juger.

Youchka est un voleur. Il œuvre à Bordeaux et vit de ses activités prédatrices, le cambriolage, le vol de voitures, la vente de « l’or de casse », au Cambodge ou ailleurs. Il n’a jamais été pris.

Myriam Congoste est parvenue à le rencontrer puis à l’accompagner dans l’ordinaire de sa vie en marge de notre monde. Elle s’est immergée dans le milieu réprouvé des délinquants de profession, sans jamais faire abstraction de ses doutes, de ses transports, de ses enthousiasmes et de ses erreurs.

La relation ethnographique devient ici un apprentissage de la transgression et de ses tourments, une confrontation entre l’ordre moral toujours à rétablir et l’exercice d’une liberté et d’une vengeance sociale radicales toujours illicites. Naviguant entre les écueils de l’imagerie gangstériste et ceux de la réprobation vertueuse, entre fascination et répulsion, Myriam Congoste restitue dans ce livre dérangeant toute son épaisseur vibrante et contradictoire à une parole d’habitude vouée au silence.

HTML - 132.8 ko
Lecture du Vol et la Morale lors des soirées de la petite édition