Essais

B. comme Homère

L’Invention de Victor B.

Sophie Rabau

Préface de Laurent Calvié

Victor Bérard (1864-1931), illustre savant, helléniste en barbe à pointe et cheveux au vent, consacra une bonne partie de son existence à l’Odyssée, en offrit une traduction inoxydable et sillonna la Méditerranée sur les traces d’Ulysse.

Il s’est ainsi fabriqué d’un tome l’autre une œuvre foisonnante, son odyssée propre. De même que Victor Bérard a réinventé l’Odyssée, Sophie Rabau invente ici Victor Bérard en Victor B., son double créatif, figure de l’imagination en train de pratiquer l’enchantement du monde.

Dans cet essai romanesque plein d’une joie – d’une gaieté – dangereusement contagieuse et d’une érudition sans faille et sans complexe, elle nous pousse ainsi d’une main assurée au bord des abîmes de l’interprétation littéraire et offre de nouvelles couleurs à l’un des plus beaux poèmes qui soit.

Visiter l’Atelier de Fabula et le dossier intitulé Le complexe de Victor Bérard.