Essais

Dictionnaire à l’usage des oisifs

Joan Fuster

Traduit par Jean-Marie Barberà.
Avant-propos de Vincent Salvador.
Préface de Dominique Maingueneau.

Joan Fuster est surtout connu comme figure tutélaire des Pays catalans, son Dictionnaire à l’usage des oisifs a déjà été traduit en espagnol, en italien et en anglais. C’est ici sa première traduction française.

Les promenades et divagations littéraires, philosophiques ou morales ici proposées aux lecteurs, oisifs par excellence, composent une pensée marquée au coin de l’esprit des Lumières et de la grande tradition sceptique. C’est avant tout aux Essais de Michel de Montaigne que l’on pense à la lecture de ce livre, en outre notoirement irrigué par les philosophes intempestifs que sont Voltaire ou Nietzsche, et par les écrits d’Albert Camus dont Joan Fuster fut le traducteur.

Il aborde selon l’arbitraire insouciant de l’ordre alphabétique des sujets aussi variés que l’Amour, la Justice, la Lâcheté, la Lecture ou encore la Méditerranée, l’Uxoricide et le Sexe sans jamais prendre la pose, mais avec une ironie subtile et une revigorante fraîcheur.

Dans une langue ciselée avec la précision d’un travail d’orfèvre, chaque article ramasse et développe à soi seul des considérations incisives qui confondent avec bonheur tous les obscurantismes.

  • Paru en juin 2010
  • 240 pages
  • 12,5x20 cm
  • ISBN : 9782914777636
  • Prix : 20 €