Famagouste

Voyage à Visbecq

Anonyme

Préface d’Éric Lisøe.

Ce Voyage à Visbecq est un roman surréaliste, découvert par hasard chez un libraire spécialisé, récit halluciné d’un voyage au centre de la Terre.

Voici un roman surréaliste anonyme belge écrit vers 1794 et dont le manuscrit était à ce jour resté inédit. Autrement dit, un roman bizarre – et joyeux !

Un jeune Bruxellois, s’étant muni d’opium pour tuer le temps dans l’attente de retrouvailles au château de Visbecq, tombe en chemin dans un puits. Il opère de là une longue glissade qui le propulse au centre de la terre, un monde éclairé par un astre vert où l’horizon s’incurve vers le haut, et où l’on croise éléphants orange, lions à crinière verte et autres arbres portant des fruits multicolores ou des têtes de lapin. Des magiciens y rivalisent d’improbables métamorphoses pour gagner le précieux coquillage d’une princesse...

Habité par les incohérences apparentes du rêve, le Voyage à Visbecq, écrit d’une plume enthousiaste, baigne dans un merveilleux ébouriffé proche des aventures du baron de Münschausen, anticipe l’Alice de Lewis Carrol et participe de l’écriture automatique, sans bouder le plaisir inopiné d’un poème épique, courtois et patriotique. Ainsi ce roman mystérieux, après deux siècles de sommeil, verse dans une littérature indéterminée et s’introduit avec malice dans la foire des météores littéraires sans âge.

HTML - 126 ko
Lecture de Voyage à Visbecq lors des soirées de la petite édition
HTML - 126 ko
D’où vient ce texte ?
  • Paru en mai 2007
  • 144 pages
  • 12,5x20 cm
  • ISBN : 9782914777384
  • Prix : 14 €