Fictions

Palmiro

Luigi Di Ruscio

Traduit de l’italien par Muriel Morelli.
Préface de Massimo Raffaeli.

Au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, dans la petite ville de Fermo, une bande loufoque de partisans, fonctionnaires, prostituées et paysans attend fébrilement la grande fête révolutionnaire et l’avènement d’une société sans classes.

Sous la forme d’une auto­biographie picaresque, Luigi Di Ruscio orchestre dans sa ville natale une comédie humaine à l’italienne, peuplée de figures tour à tour burlesques, tragiques et tendres.

Armé d’une drôlerie féroce, d’une écriture à la cadence orale ponctuée de fulgurantes inventions langagières, il nous administre une formidable leçon de joie de vivre en dépit de ses désillusions politiques.

HTML - 46 ko
Lecture de Palmiro
Lecture par Nathalie Vinot lors des 10 ans de la librairie Terra Nova