Famagouste

Les Codices du merveilleux

Michel Photios

Traduit du grec par René Henry

Les Cynocéphales sont-ils des hommes à tête de chien avec un sens très aigu de la justice ou bien une variété de singes, et plus exactement des babouins ? Peut-on prêter foi aux témoignages de l’existence des Pygmées d’Inde, ou doit-on attribuer leur invention aux esprits fabulateurs des Hellènes de l’Antiquité ?.

Michel Photios écrivit à Constantinople, au IXe siècle, une volumineuse Bibliothèque composée de 279 chapitres ou codices, de taille très variable, dans lesquels il restituait le contenu de ses lectures. Nombre d’ouvrages, sans ces textes, auraient tout simplement sombré dans l’oubli.
C’est le cas pour trois des quatre codices reproduits ici, qui traitent, chacun à sa manière, des confins du monde connu.
Le Traité sur la Mer Rouge d’Agatharchide de Cnide, L’Inde de Ctésias, la Vie d’Appolonios de Tyane de Philostrate et Les merveilles extraordinaires d’au-delà de Thulée d’Antoine Diogène, déploient une géographie littéraire au croisement de l’ethnographie, de la botanique, de la zoologie, de la géographie et de l’histoire, avec des résonnances politiques et philosophiques que Photios, chrétien, nous restitue, de nombreux siècles après qu’ils aient été composés.
D’abord suspicieux, il est ensuite ébahi devant la diversité de la Création et la capacité d’invention des hommes. Et c’est avec complaisance qu’il retranscrit la description de la licorne, la chasse à l’éléphant en Éthiopie ou les pouvoirs magiques des pierres précieuses de l’Indus.
Du style laconique des notes de lecture de Photios s’échappe finalement, intacte, la force évocatrice de ces textes, qui ont exercé un pouvoir de fascination millénaire sur les traditions littéraires du merveilleux, depuis Aristote jusqu’à Borges.

  • Paru en novembre 2002
  • 136 pages
  • 12,5x20 cm
  • ISBN : 9782914777032
  • Prix : 14 €