3 mai 2022 | Actualités

La Comédie du livre

Du 13 au 22 mai 2022, festival et salon du livre. Un concert sera donné à l’opéra de Montpellier autour du Tristan. La comédie invite les éditions Anacharsis et leurs auteurs : Mika Biermann, Frédéric Sounac, l’éditeur Frantz Olivié, et les préfaciers Yann Beldame et Éric Perera.

Site de la Comédie du livre

Retrouvez tous nos ouvrages sur le stand de la librairie Sauramps

Tuhami, portrait d’un Marocain
Jeudi 19 mai à 17 h
Patio du Gazette café
Café SHS autour de Tuhami, portrait d’un Marocain, classique de l’anthropologie outre‑Atlantique de Vincent Crapanzano, enfin publié en France, quarante ans après sa parution. Pour parler de cette enquête fascinante, portrait d’un tuilier miséreux de Meknès au Maroc qui se déclarait marié à une démone, Yann Beldame
et Eric Perera, les deux préfaciers de l’ouvrage, universitaires montpelliérains.
Animé par Éric Soriano, maître de conférences, Université Paul‑Valéry

Dans les pas de Berthe Morisot : Mika Biermann au Musée Fabre
Vendredi 20 mai à 11 h 30
Musée Fabre
En 2021, les éditions Anacharsis publiaient Trois nuits dans la vie de Berthe Morisot de Mika Biermann. Romancier au talent protéiforme, auteur d’un western quantique, d’un péplum étrusque et d’un récit arctique, entre autres aventures littéraires, Mika Biermann nous invite à une promenade sensible et joyeuse à travers les collections d’œuvres modernes du Musée Fabre, sur les pas de la peintre impressionniste Berthe Morisot.

L’enfer de la flibuste, en compagnie de Frantz Olivié
Vendredi 20 mai à 15 h 30
Éditeur chez Anacharsis, Frantz Olivié a rassemblé, en compagnie de Raynald Laprise, spécialiste des archives de la flibuste, manuscrits et inédits qui composent une véritable chronique de la flibuste : en 1686, plus de quatre‑vingts pirates français quittent la mer des Caraïbes et vont porter la désolation en mer du Sud, sur les rives espagnoles de l’Amérique. S’ensuivent huit années de souffrances, de dangers, de pillages et de meurtres...
L’Enfer de la flibuste
Animé par Élodie Karaki

Tristan, Iseult, Arthur et quelques autres, lecture-concert
Vendredi 20 mai à 20 h 30
Salle Molière, Opéra Comédie
Avec Nathalie Vinot, comédienne, Nicolas Sarris, pianiste et chanteur et Xavier Collet, designer sonore.
Les éditions Anacharsis ont entrepris la publication en cinq volumes d’une version inédite, en prose, du Roman de Tristan datant du début du XVe siècle. Cette version tardive, magistralement traduite en français moderne par Isabelle Degage, est une véritable Iliade médiévale, flamboiement et crépuscule de l’idéal chevaleresque. Tristan est ici intégré au cycle de la Table Ronde. Arthur et Lancelot, Merlin, Morgane et Perceval y côtoient le fantôme d’Œdipe et la matière de Bretagne. C’est à partir de la traduction de ce texte, profus et protéiforme, que trois artistes, ont entrepris la création d’une lecture‑concert où le spectateur contemporain renouvelle l’expérience des auditeurs médiévaux à l’écoute du conteur.
Ce moment sera précédé par Le roman de Tristan, une série phare du Moyen Âge, discussion avec les écrivains Mika Biermann et Sophie Divry, animée par l’éditeur Charles‑Henri Lavielle (Anacharsis).

Dialogue entre Frédéric Sounac et son éditeur Charles‑Henri Lavielle
Samedi 21 mai à 12 h 30
Auditorium du musée Fabre
Depuis vingt ans, Anacharsis poursuit un travail éditorial d’une très grande audace, tourné vers toutes les formes d’altérité, tous les visages qu’empruntent l’autre et l’ailleurs. Si l’histoire et l’anthropologie y occupent une belle place, la littérature n’est pas pour autant en reste. Preuve en est avec cette Histoire navrante de la mission Mouc‑Marc de Frédéric Sounac qui met en scène une expédition au fin fond du Dahomey, début du XXe siècle, menée par un diplomate mélomane qui souhaite civiliser les enfants d’Afrique à grands coups d’archet... Une discussion à laquelle se mêlera l’éditeur Charles‑Henri Lavielle, qui évoquera la place particulière occupée par la littérature dans le catalogue d’Anacharsis.
Animé par Guénaël Boutouillet